Algoma Council on Domestic Violence

L’Algoma Council on Domestic Violence regroupe bon nombre d’organismes et de particuliers de Sault Ste. Marie et du district d’Algoma qui s’intéressent à la cause.

Vision

Faire du district d’Algoma une communauté où chacun et chacune peut vivre en toute sécurité, sans violence familiale.

Mission

En tant que conseil encourageant la diversité culturelle, l’Algoma Council on Domestic Violence (ACDV) s’emploiera à changer les attitudes de la communauté à l’égard de la violence familiale en sensibilisant la population à la violence faite aux femmes, en défendant les droits et les intérêts de ces dernières ainsi qu’en favorisant la sécurité et le bien-être communautaires.

Notre Travail

Nous accomplissons notre travail au moyen de divers projets lancés par nos partenaires, nos organismes membres et les particuliers engagés. Le conseil invite toute personne du district d’Algoma qui partage ses valeurs et ses croyances à se joindre à lui.

HISTORIQUE DE L’ALGOMA COUNCIL ON DOMESTIC VIOLENCE

Historique

L’ACDV est le fruit des efforts d’un groupe de travail communautaire sur la violence familiale formé par le maire Steve Butland à la demande du conseil d’administration de l’organisme Women in Crisis. Le groupe de travail tient sa première réunion en février 2001. On confie aux conseillers municipaux Peter Vaudry et Debbie Amaroso la tâche de guider la mise en place du groupe de travail avec l’aide de plusieurs services et organismes communautaires pertinents. Le 9 septembre 2002, le groupe de travail donne un exposé au conseil de Sault Ste. Marie, qui l’approuve en tant que comité de Sault Ste. Marie. L’énoncé de vision alors adopté demeure le même aujourd’hui : « Sault Ste. Marie deviendra une communauté où chacun et chacune peut vivre en toute sécurité, sans violence familiale. »

Le groupe de travail se met donc à l’œuvre en vue de devenir un conseil communautaire représentatif. Le 5 juillet 2004, on invite les organismes communautaires et les membres de la communauté qui s’intéressent à la cause à une réunion visant à concrétiser la formation d’un véritable conseil communautaire engagé. En septembre, on se rend compte qu’il serait préférable d’établir un comité représentatif de l’ensemble du district, et c’est alors que l’Algoma Council on Domestic Violence (ACDV) voit le jour.

À ses débuts, l’ACDV compte 69 membres venant de quelque 40 organismes d’un bout à l’autre du district et crée 5 comités de travail. En février 2005, l’ACDV se joint au partenariat Sault Ste. Marie Safe Communities, ce qui lui permet de faire découvrir à tout autre public les préoccupations concernant la violence familiale. En janvier 2006, le ministère des Services sociaux et communautaires lui accorde un financement initial de 55 000 $. Depuis, il reçoit un financement annuel à l’appui de ses projets et de son fonctionnement. Ces fonds et toutes autres sommes recueillies servent uniquement à soutenir les projets du conseil ou de la communauté qui visent à sensibiliser la population à la violence, et ce, à tous les paliers.

En juin 2008, dans le cadre de l’assemblée générale annuelle de l’ACDV, on adapte l’énoncé de mission comme suit : « En tant que conseil encourageant la diversité culturelle, l’Algoma Council on Domestic Violence (ACDV) s’emploiera à changer les attitudes de la communauté à l’égard de la violence familiale en sensibilisant la population à la violence faite aux femmes, en défendant les droits et les intérêts de ces dernières ainsi qu’en favorisant la sécurité et le bien-être communautaires. »

Projets à l’Appui de la Sensibilisation

Le protocole d’intervention communautaire en matière de violence familiale est une initiative de l’Algoma Council on Domestic Violence. Dans ce document, on décrit la procédure que doivent suivre les 15 organismes partenaires pour collaborer avec diligence au moment d’intervenir relativement à un problème de violence familiale. Ces organismes représentent un large éventail de secteurs, notamment les suivants : santé, services communautaires, services pour les victimes de violence faite aux femmes, services de protection de l’enfance et système de justice pénale. Vous pouvez consulter le document intégral ici.

Voisin-es, ami-es et familles

Les voisins, les amis et la famille ont tous un rôle crucial à jouer pour prévenir la violence faite aux femmes. Voilà pourquoi on a lancé une campagne provinciale pour permettre aux proches des femmes qui risquent d’être victimes de violence ou des hommes violents de leur venir en aide.

Français:
voisinsamisetfamilles.ca

Anglias:
neighboursfriendsandfamilies.ca

Communauté autochtone:
kanawayhitowin.ca

Neighbours, Friends and Families at Work/ Make It Our Business

L’Algoma Council on Domestic Violence offre une formation et des exposés au travail aux employeurs qui s’efforcent de satisfaire aux exigences de la Loi sur la santé et la sécurité au travail de l’Ontario concernant la violence familiale. NFF@Work met l’accent sur l’éducation et la participation des collègues au moyen de programmes de sensibilisation aux signes indiquant qu’une femme est victime de mauvais traitements ou de violence familiale, étant donné qu’une telle situation a des répercussions au travail. Il sert aussi à préparer les équipes de cadres supérieurs qui veulent prêter main-forte aux employées à risque de violence familiale.
Make It Our Business fait partie du programme de champions au travail de Voisin-es, ami-es et familles, lequel prévoit des séances d’éducation et de formation exhaustives pour tous les paliers de l’organisation. Les organisations peuvent mettre en œuvre un ou plusieurs des niveaux de participation ci-dessous.

Niveau 1 : Le volet Developing Awareness permet de fournir à tous les employés et employées un accès à des renseignements offerts au moyen de dépliants ou sur un site Web.

Niveau 2 : Le volet Basic Education est une séance d’une heure visant à fournir à tous les membres du personnel les renseignements et les ressources nécessaires ainsi que des conseils pour poursuivre l’auto-apprentissage.

Niveau 3 : Le volet Leadership Development est une séance interactive d’une journée qui offre aux gestionnaires et aux superviseurs d’excellentes occasions d’acquérir des compétences pratiques de résolution de problèmes. Il existe une version abrégée de trois heures de ce volet.

Niveau 4 : Le volet Sustaining Culture Change est un atelier intensif de deux jours à l’intention d’une équipe, au sein de votre lieu de travail, à qui on a confié la responsabilité de prévenir la violence familiale ou d’intervenir en cas de violence familiale. Cette formation prépare les participants à mettre en œuvre, dans toute l’organisation, des mesures permettant de reconnaître la violence familiale et d’intervenir, le cas échéant, ainsi que de soutenir l’adoption de ces mesures.

Source : http://www.makeitourbusiness.com

Les organisations reçoivent un certificat du Centre for Research and Education about Violence Against Women and Children selon le niveau qu’elles ont atteint. La cérémonie annuelle de reconnaissance se tient en février.

On peut commander gratuitement ou télécharger toutes les ressources en ligne.

Si vous voulez devenir un champion au travail de Voisin-es, ami-es et familles ou en savoir plus long sur NFF@Work, communiquez avec l’ACDV à algomacouncildomesticviolence@gmail.com.